Nos 4 conseils pour choisir le bon plancher chauffant

Temps de lecture : 3 minutes

Pendant les constructions ou en période de rénovation, de nombreuses personnes souhaitent installer un plancher chauffant. Pour conseiller au mieux vos clients, Warmango vous donne les clés pour choisir le bon plancher chauffant.

Plancher chauffant

#1 – Qualité et Économies

Tous les planchers chauffants ne se valent pas ! Une fois installé, il n’est pas facile de le  changer puisque cela demande des travaux qui peuvent parfois être importants. Alors attention à ne pas se tromper ! Il doit évidemment être silencieux. L’avantage principal de cette technique reste l’uniformité du chauffage dans les différentes pièces. 

Le plancher chauffant est le mode de diffusion de chauffage le plus économique, sur le long terme.  C’est surtout le plus écologique ! Avec un plancher chauffant basse température, c’est-à-dire qu’il n’excède pas les 28 degrés, vous avez une solution de chauffage aussi confortable qu’économique. 

Il existe plusieurs types de systèmes. Le plancher chauffant eau nécessite un investissement important, on le conseille plutôt en cas de construction. Mais c’est aussi le plus rentable. Si votre client a un budget plus serré, vous pouvez lui peut-être lui proposer un plancher rayonnant électrique. 

Découvrez nos produits sur Warmango.fr →

#2 – Performance 

Les systèmes de planchers chauffants présentent beaucoup de différences. Discutez avec votre client de ses attentes pour être sûr de faire le bon choix. Bien que performant, le plancher chauffant n’est pas adapté à tous les bâtiments ou tous les budgets. 

Pour contrôler le chauffage au sol, plusieurs thermostats existent. Nous vous conseillons de mettre en place un thermostat gestionnaire d’énergie. Il permet de surveiller la quantité d’énergie dépensée pour atteindre le niveau de confort souhaité. Vos clients pourront ainsi utiliser cette information afin de programmer leur thermostat à la température et à l’heure voulues. 

À lire aussi  Cuivre per ou multicouche : infographie en 5 points

#3 – Compatibilité

Tous les revêtements ne sont pas compatibles avec un plancher chauffant. Il faut s’assurer de la compatibilité par rapport à la conductivité de la chaleur restituée au sol. Cela dépend de la structure, la taille mais aussi de l’essence des lames. 

Nous allons prendre l’exemple du parquet, souvent utilisé sur du chauffage au sol. Il ne doit évidemment pas être altéré par la chaleur émise. 

Plusieurs critères doivent être respectés : 

le recours à un système de chauffage basse température;

un bois de bonne densité et stabilité mais de faible épaisseur;

une résistance thermique inférieure à 0.15m² K/W, sans quoi la chaleur ne passera pas jusqu’à la surface du revêtement; une pose collée et non clouée.

Certains bois sont à proscrire tels que l’érable, le cerisier ou encore l’hêtre. Renseignez-vous au préalable. Enfin, les critères de compatibilité vont dépendre de la catégorie du parquet : massif, stratifié ou contre-collé. 

#4 – Garanties

Plancher chauffant

D’un constructeur à l’autre les garanties offertes vont être très différentes. Il est essentiel que vos clients puissent compter sur un excellent service de support pour leur plancher chauffant. 

Nous l’avons dit, les travaux peuvent être importants. Il est donc préférable de choisir des constructeurs de qualité pour pouvoir effectuer vos travaux ou réparations plus facilement. 

Vous l’auriez compris, à chaque projet sa solution de plancher chauffant !

Découvrez nos produits sur Warmango.fr →

Votre note :

Léa est responsable SEO chez Warmango. Son rôle est de faire tourner le blog à l'aide d'une équipe de rédacteurs intrépides. Auparavant, elle était en charge du référencement des produits sur le site, ce qui fait qu'elle a pu emmagasiner beaucoup d'infos sur les produits, leur technique, et les besoins des artisans. Ne lui demandez pas pourquoi elle est végé, Léa vous répondra pourquoi vous ne l'êtes pas (mais en vrai jurassienne, elle garde une passion envoûtante pour le fromage)

7 commentaires

    1. Carreler un plancher chauffant nécessite d’être plus méthodique. Qu’il s’agisse d’un plancher chauffant à circulation d’eau chaude, d’un système réversible ou même d’un système rayonnant électrique (PRE), la pose du carrelage est soumise à des contraintes qu’il faudra respecter scrupuleusement, je vous conseille de bien vous renseigner, il existe de nombreux articles sur le sujet, ou en des conseillers en magasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.