Mutuelle santé : comment bien se protéger en tant qu’artisan ?

Publié par Lucas Maisse le

Temps de lecture : 4 minutes

En tant qu’artisan du BTP, il n’est pas rare de rencontrer quelques petites blessures et autres maux à force de se pencher, de porter des matériaux lourds, etc. Mais ces situations peuvent avoir des conséquences : frais médicaux importants, perte de revenus le temps de la guérison, etc. Il est donc important de prendre soin de soi et de prévenir les blessures pour assurer votre activité. Pour cela, nous vous proposons un focus sur la mutuelle santé : une assurance protégeant à la fois votre santé et votre portefeuille.

 

À quoi sert une mutuelle santé ?

Le système de santé français permet à tout assuré social de bénéficier de remboursements suite à des prestations médicales. Cependant, cette prise en charge de l’assurance-maladie n’est pas toujours suffisante pour couvrir tous les frais. Une mutuelle santé (ou complémentaire santé) est donc un contrat d’assurance qui va permettre d’améliorer ces remboursements et donc diminuer, voire même supprimer, le montant restant à charge.

Prenons l’exemple de quelques prestations médicales fréquentes pour expliquer plus concrètement le rôle de l’assurance-maladie et des mutuelles santé.

La pose d’une couronne dentaire coûte, en moyenne, 330 € en France. Pourtant, l’assurance-maladie ne rembourse que 84 € (70 % de la base de remboursement de la Sécurité Sociale (120 €) comme expliqué sur Ameli.fr). Il convient donc de compter sur une mutuelle santé pour améliorer les remboursements comme indiqué dans le tableau ci-dessous :

*Le remboursement total ne dépasse jamais les frais engagés. Pour une mutuelle à 300 %, votre remboursement total sera donc limité à 330 € si cela correspond au coût de votre couronne dentaire.

 

Le fonctionnement des remboursements est le même pour l’optique (pour les lunettes mais aussi les lentilles) : la prise en charge de l’assurance-maladie n’est souvent pas suffisante (quelques dizaines d’euros pour une paire de lunettes pouvant coûter 200 ou 300 €). Mais cette fois-ci, les mutuelles santé proposent un forfait pouvant aller de 50 € à plusieurs centaines d’euros pour vous permettre de diminuer vos frais.

 

Mais qu’en est-il de la chirurgie réfractive ? Cette prestation est une exception pour la prise en charge par l’assurance-maladie. En effet, cette chirurgie peut être remboursée par la Sécurité Sociale sous certaines conditions (pour un trouble visuel ne pouvant pas être corrigé par le port de lentilles ou de lunettes). Du côté des mutuelles santé, ces dernières peuvent proposer un forfait (par œil et par an) qui peut venir compléter le remboursement de la Sécurité Sociale ou le remplacer.

 

À l’image de la chirurgie réfractive, les mutuelles santé mettent à votre disposition des forfaits annuels pour les prestations qui ne sont jamais prises en charge par l’assurance-maladie. C’est le cas, notamment, de l’ostéopathie qui peut vous aider à soulager des douleurs de dos. Ces forfaits se déclinent sous 2 formes :

  • Un forfait annuel : il s’agit d’un budget que vous pourrez utiliser à votre guise dès que vous pratiquez un acte pris en charge.
  • Un forfait par acte et par séance : plus limité, il vous permet de percevoir un remboursement défini pour un certain nombre de séances (par exemple 30 € par séance, pour 5 séances par an).

 

Comment bien choisir son contrat de mutuelle santé quand on est artisan du BTP ?

Il est donc conseillé de souscrire une mutuelle santé qui, bien que non obligatoire, est une solution pour anticiper et prévenir les problèmes de santé, mais également pour vous permettre de bénéficier de meilleurs remboursements. Mais comment faire pour faire le bon choix parmi toutes les offres disponibles ? Certains sites proposent un listing des meilleures mutuelles santé pour les auto-entrepreneurs et autres travailleurs indépendants, mais voici quelques conseils pour mieux vous y retrouver.

 

Dans un premier temps, faites un point sur vos besoins actuels et ceux à venir en vous interrogeant sur vos habitudes de soins. Peut-être portez-vous des lunettes ? Ou alors, vous consultez régulièrement un praticien quel qu’il soit (un ostéopathe pour soulager des douleurs dorsales, un généraliste pour un traitement quotidien…) ? Pensez également à vos soins à venir et aux imprévus : la pose d’un implant dentaire peut être cher, tout comme une hospitalisation. Il est donc important de ne pas les négliger.

Vous souhaitez également vous assurer un revenu minimal en cas d’arrêt de travail suite à une maladie ou un accident ? Orientez-vous vers un contrat de prévoyance. Nous en parlons plus en détails dans cet article !

Une fois cette évaluation faite, intéressez-vous aussi aux honoraires des praticiens que vous consultez ainsi qu’au prix de vos équipements. Ces informations vous donneront une idée du niveau de garanties dont vous aurez besoin pour être remboursé au mieux. Le secteur de convention de vos médecins peut également vous éclairer.

Par exemple, un généraliste de secteur 1 ne pratique pas de dépassements d’honoraires (la consultation coûte 25 €), une mutuelle santé à 100 % pour les consultations sera donc suffisante pour un remboursement intégral. Par contre, un médecin de secteur 2 peut augmenter ses honoraires. Si c’est le cas, il vous faudra une meilleure garantie.

Après avoir défini précisément vos besoins et les niveaux de garanties dont vous aurez besoin, pensez à mettre en concurrence plusieurs assureurs. En effet, pour un contrat présentant les mêmes garanties, les organismes peuvent proposer différents tarifs. Et, une fois votre adhésion effective, pensez à vérifier que la télétransmission a bien été activée afin d’accélérer vos remboursements. Pour cela, rendez-vous sur votre compte Ameli.fr, dans la partie « Mes informations ».

 

À lire aussi  La solution batiprix pour établir sa grille tarifaire en tant que plombier  
Saviez-vous que vous pouvez également ajouter votre conjoint(e) à votre mutuelle santé ou adhérer à son contrat d’assurance d’entreprise ? Si vos besoins de santé sont similaires, cela peut être la meilleure solution car plus économique : les assureurs proposent très souvent des réductions pour une adhésion en couple ou en famille.
Votre note :

Lucas Maisse

Directeur Marketing de la société Warmango, je rédige des articles à destination des artisans du bâtiment afin de leur apporter des solutions pour le développement de leur activité.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial