Interview avec Sophie La Plombière

Publié par Alison Champlong le

Temps de lecture : 5 minutes

Interview avec Sophie, zingueur-plombière depuis une dizaine d’années sur l’île de Ré et ses alentours.

V.V Photo, Sophie La Plombière
© Photo V.V, le journal de l’île de Ré : “Phare de Ré” 

Bonjour Sophie, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Sophie et j’exerce sur l’Île de Ré depuis une dizaine d’années sous le nom de Sophie La Plombière. Avant de devenir plombière, je travaillais dans l’import-export. J’ai voulu changer de métier, j’étais dans des bureaux toute la journée. J’ai toujours été manuelle, c’était donc une reconversion assez naturelle pour moi.

Je me suis mise à mon compte il y a 2 ans environ. Par le passé, j’ai travaillé dans une entreprise de plomberie pendant presque 7 ans et pour un architecte pendant 4 ans environ.


Quel était votre travail lors de votre collaboration avec cet architecte ?

Il réalisait un immeuble à Valloire (Savoie). J’étais responsable du pôle plomberie tout le long de sa réalisation. À la fin de celle-ci, je me suis occupée de la gestion de la résidence (accueil, gestion de la plomberie, entretien…). Après quelques années, j’ai eu envie de revenir sur l’île de Ré.


Vous travaillez seule aujourd’hui ?

Oui, je n’ai pas de salariés. Pour l’instant, cela m’apporterait trop de contraintes (organisationnelles, financières…). Pour embaucher, il faudrait que je multiplie mon activité par deux. Je devrais donc avoir un employé qui soit suffisamment qualifié et indépendant pour travailler seul et qui ai la même façon de travailler que moi pour que cela fonctionne sur le long terme. Je suis assez minutieuse. Quand je quitte un chantier, les clients peuvent de suite utiliser leur maison.

 

Comment gérez-vous les activités annexes à votre entreprise (comptabilité, communication…) ?

J’ai été diplômée en comptabilité. Aujourd’hui, je réalise seule celle de mon entreprise. Ce n’est pas un problème de le faire, c’est surtout le temps qui commence à me manquer. J’ai de plus en plus de travail.

 

Vous êtes auto-entrepreneur ?

Oui, je suis dans ma deuxième année d’activité. Mais dès l’année prochaine ça ne sera plus intéressant pour mon activité. Je basculerais probablement sur un autre statut juridique.

J’aurais aimé créer une association avec des femmes artisans sur l’Île de Ré. Ça serait enrichissant de travailler ensemble et cela serait un vrai plus pour les clients (regroupement d’artisans compétents et de confiance). Il faudrait prendre le temps de se rassembler et de discuter afin de voir si tout le monde serait d’accord.

 

Il n’y a pas beaucoup de femmes artisans pour l’instant. Cela pourrait être une vraie force de se regrouper.

Quand je discute avec les gens, ce qui ressort le plus sur les femmes artisans c’est qu’elles sont plus minutieuses, et c’est une compétence recherchée. Le travail est plus “esthétique”. Pour ma part, j’essaye toujours de regarder l’esthétique même pour un simple passage de tuyaux. C’est des détails mais c’est ce qui fait la différence, surtout dans l’Ile de Ré. On peut très vite se faire une bonne réputation comme on peut très vite avoir une mauvais réputation.  C’est une île, tout le monde se connaît.

Je suis une femme dans un métier d’hommes, et je suis la seule femme plombière à exercer sur l’île. Sur les chantiers j’ai des échos, des retours. Il y a des personnes, que je ne connais pas, qui me connaissent soit car elles ont entendu parlé de moi, soit car elles ont vu mon utilitaire. Le bouche à oreille se fait très rapidement.

 

À lire aussi  Plus qu'une médaille, une fierté pour le métier !

En parlant de bouche à oreille, qu’utilisez-vous comme autres moyens pour trouver des chantiers ?

J’ai créé un site Internet mais il est très peu alimenté. Je fais de nombreuses photos de mes chantiers mais malheureusement je n’ai pas le temps de les mettre en ligne en ce moment.

J’utilise principalement mon véhicule utilitaire comme moyen publicitaire. Je pense que c’est ce qui m’apporte le plus de chantiers. C’est vraiment ma carte de visite. De plus, le fait qu’il y ai marqué “Sophie la Plombière” interpelle.Une femme plombière ce n’est pas commun !

 

Pourquoi avoir choisi le nom de Sophie La Plombière ?

Une notion de proximité se crée avec mon prénom. Les gens aiment bien, cela les rend à l’aise. Ils m’appellent généralement par mon prénom et ça ne me pose aucun problème. Il y a toujours du respect dans nos échanges.

La confiance est très importante dans nos métiers. Lorsque l’on rentre chez des clients, on rentre dans leur intimité. Quand on nous donne les clés d’une maison et qu’on nous laisse rentrer dans cet espace personnel, c’est une vraie preuve de confiance.

 

Avez-vous eu de l‘appréhension lors de votre installation en tant que femme plombière ?

Non, cela fait une dizaine d’années que je fais ce métier. Les gens me connaissaient déjà. J’étais déjà “Sophie La Plombière” lorsque j’étais salariée dans mon ancienne entreprise de plomberie.

 

Comment se déroule vos chantiers en ce moment ?

J’ai beaucoup de travail. Je dois même refuser des chantiers actuellement, j’ai des délais de 1 mois pour du dépannage…

 

Avez-vous déjà connu des problèmes d’impayés ?

Pour l’instant, non. Mais, j’entends de plus en plus de collègues se plaindre d’impayés. Les clients utilisent n’importe quel prétexte pour ne pas payer: un peu de retard, une finition mal réalisée …

De plus, ils savent que pour des sommes qui ne dépassent pas les 500 euros, poursuivre pour faute de paiement engage des procédures très compliquées et onéreuses. L’artisan doit le plus souvent abandonner. Les poursuites lui coûteraient plus chères que son chantier…

Pour l’instant je touche du bois je n’ai pas eu de problèmes, et j’espère que cela va continuer ainsi. Lorsque je fais un chantier, je m’investis à 100%. J’y mets du coeur et du temps.

 

Merci Sophie pour cette interview très intéressant !

 

Quelques réalisations de Sophie en plomberie et zinguerie : 

 

Pour contacter Sophie :

Site Internet : http://laplombiere-sophie.fr

Téléphone : 06 19 26 28 04

Mail : laplombiere17580@laposte.net

interview sophie la plombière

 

Mascotte de l’entreprise “Sophie La Plombière”, réalisée par l’un de ses clients : Leo Factory

interview sophie la plombière

Votre note :

Alison Champlong

Responsable communication de la société Warmango, je rédige des articles à destination des artisans du bâtiment afin de leur apporter conseils et astuces dans le développement de leur activité professionnelle

2 commentaires

Comment trouver des chantiers dans le bâtiment ? [1/2] | Blog Warmango · 26 juin 2019 à 17 h 14 min

[…] © Carte de visite de Sophie la Plombière […]

Interview avec DJ Plomberie, plombier et Youtubeur | Blog Warmango · 8 juillet 2019 à 17 h 29 min

[…] Interview avec Sophie La Plombière | Blog Warmango · 17 juin 2019 à 14 h 46 min […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial