Comment monter un plancher chauffant ?

Publié par Ellia Hemici le

Temps de lecture : 4 minutes

Parmi les différents systèmes de chauffage, le plancher chauffant reste une solution performante pour vos clients, tout en étant économique. Grâce à lui, il est possible de chauffer un logement, quelle que soit sa surface, grâce à une chaleur saine qui permet d’éviter les zones froides et de potentiels soulèvements de poussières (comparé à un radiateur).

Dans l’optique de pouvoir conseiller au mieux vos clients sur ce type d’installation et vous faire un récapitulatif de toutes les informations à savoir, Warmango.fr évoque “Comment monter un plancher chauffant ?”.

Quelle est la fonction d’un plancher chauffant ?

Un plancher chauffant hydraulique représente un réseau de tubes où de l’eau chauffée circule dans le but de produire de la chaleur. Chaque pièce de la maison (salon, cuisine…), possède indépendamment sa propre boucle de tube. Chacune d’entre elles est reliée au collecteur et ont une arrivée d’eau chaude et froide. L’ensemble est alimenté par les nourrices (circuit fermé dans lequel l’eau véhicule la chaleur qui est produite par la chaudière).

Le plancher chauffant hydraulique (aussi appelé chauffage au sol) dispose de beaucoup d’avantages, mais aussi de quelques inconvénients. Pour vous aider à aiguiller vos clients qui songerait à installer ce type de chauffage, voici une liste non exhaustive des principaux avantages et inconvénients :

Les avantages :

  • Le confort de chauffe est agréable pour vos clients. Le chauffage au sol est en dessous de la surface et couvre toute la surface de la pièce. Il permet d’éviter d’avoir du carrelage froid à certains endroits et la répartition de la chaleur est uniforme.
  • Les économies d’énergie. Le plancher chauffant hydraulique consomme peu, et diminue la facture de vos clients en fonctionnant entre 26 et 30 degrés.
  • L’absence de poussières et de particules dans l’air. Il s’agit d’un chauffage par rayonnement. En l’absence de mouvement d’air, il permet de conserver un air sain, sans projection de poussières.
  • Le gain de place. En étant dissimulé sous le sol, cet installation de chauffage n’encombre pas la surface disponible du logement.
  • La compatibilité avec de nombreux équipements. Le plancher chauffant hydraulique est compatible avec de nombreuses chaudières (chaudière au fioul, au gaz, à granulé, pompe à chaleur…).
  • La praticité. Beaucoup de revêtements peuvent recouvrir un plancher chauffant hydraulique.

Les inconvénients :

  • La difficulté de la pose. Un plancher chauffant hydraulique demande de gros travaux. Il faudra que vos clients envisagent de refaire intégralement leur sol pour pouvoir intégrer le système de chauffage et ainsi, poser le plancher. Cela peut donc être assez coûteux.
  • La hauteur du sol. L’installation d’un plancher chauffant hydraulique demande également de rehausser le sol.
  • La performance dans les petits espaces. Il est possible que pour une pièce ayant une plus petite surface (comme la salle de bain), nécessite un petit chauffage d’appoint pour combler le manque de performance dans les petits espaces du chauffage au sol.
  • Le risque de surchauffe. Dans le cas où votre maison est bien isolée, la chaleur produite par le chauffage au sol peut se cumuler avec celle d’autres installations et appareils de la maison.
  • L’incompatibilité avec certains revêtements au sol. Sur un plancher chauffant, il faut éviter le bois épais, ainsi que la moquette épaisse.

Comment installer un plancher chauffant à l’eau ?

Voici les différentes étapes qu’il faut réaliser pour procéder à la pose d’un plancher chauffant à l’eau. Pour cela, il faut que le support soit parfaitement plat (comme pour les autres installations de chauffages au sol électriques). En tant que professionnels, n’hésitez pas à énoncer les différentes phases de pose du plancher chauffant à vos clients.

  • La pose du collecteur du plancher chauffant hydraulique
À lire aussi  Découvrez Ecodrop, la solution pour la gestion de vos déchets de chantier !

Avant de procéder à la pose du réseau de tubage du plancher chauffant, il faut avant tout installer le collecteur. Il permet de raccorder le plancher chauffant à la chaudière (ou à la pompe à chaleur). Il donnera la possibilité à vos clients de régler la température de l’eau circulant dans l’installation.

Vous devrez installer un collecteur à chaque étage du logement de votre client. Pour rappel, il doit occuper une position centrale, puisque toutes les boucles de tubes partent de lui.

Pour installer le collecteur, vous devrez poser les supports qui serviront à le fixer dessus. Il est possible de cacher le collecteur (par exemple dans un placard), ou même de le mettre dans une trappe, ce qui le rendra invisible, et assurera le côté esthétique dans le logement de votre client. En le plaçant entre 40 et 50 centimètres du sol, vous respecterez la courbure des tuyaux et vous faciliterez les futures vidanges.

  • L’isolation du sol

Dès que vous aurez installé le collecteur, il va falloir procéder à l’isolation du sol en plaçant l’isolant sur le support. L’idéal est de commencer par le pourtour grâce à la pose des bandes périphériques en les agrafant sur les plaques de plâtre, ou en les collant sur d’autres matériaux. Il ne restera plus qu’à placer les plaques d’isolant de façon à ce que le positionnement laisse passer les tubes.

  • La pose des tubes

Les tubes de chaque boucle constituant le plancher chauffant, doivent être posés de sorte à former “un escargot”. Le bout de chacune des boucles doit être relié au collecteur, ce qui formera un circuit fermé. Au niveau de la surface couverte, chaque boucle doit pouvoir couvrir un périmètre entre 10 et 20 m². Vous devez déterminer vous-même comment se placeront les tubes, en fonction de l’isolant choisi. Voici l’indication pour chaque isolant :

– Pour le polyuréthane : Les tubes seront à clipser sur les “rails” qui sont prévus, et qui vont à la fois servir de treillis soudés pour la chape liquide qui recouvrira l’ensemble.

– Pour le polystyrène préformé : les tubes doivent simplement suivre le chemin qui sera tracé par l’isolant.

Il faudra ensuite raccorder les tubes au collecteur correspondant (s’il y a plusieurs étages), pour ensuite l’activer et le mettre sous pression.

  • La chape liquide

Pensez à bien renseigner les repères tuyaux par tuyaux avant de couler la chape liquide sur le plancher chauffant. Sans repère, il sera impossible pour vos clients, ou pour vous professionnel, dans le cadre d’une potentielle future intervention, de repérer le tuyaux correspondant à la pièce.

Il faut alors couler la chape liquide qui va recouvrir les tuyaux, grâce à un treillis soudé.

Quel est le prix du plancher chauffant et de sa pose ?

De par la complexité des travaux, les particuliers sont pratiquement tous dans l’obligation de faire appels à des professionnels pour l’installation d’un plancher chauffant hydraulique. Il faudra donc que le client compte à la fois le matériel, et la pose qui sera facturée par vos soins. Beaucoup de critères peuvent venir avoir une influence sur le prix, comme la zone géographique du logement, la difficulté du chantier… Le prix au m² d’un plancher chauffant hydraulique peut varier entre 30 euros et 100 euros.

C’est alors à vous de fixer le prix que vous jugerez adéquat en fonction de la demande de chaque client.

Vous possédez désormais toutes les informations nécessaires pour conseiller vos clients, mais aussi pour intervenir dans le cas d’une installation de plancher chauffant hydraulique. Vous voulez consulter l’ensemble de nos références liées au plancher chauffant hydraulique ? Rendez-vous sur notre page produits.

Votre note :

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial